Un allumage parfait! Le guide pour l’amateur de Cigare!

Un allumage parfait! Le guide pour l'amateur de Cigare!

Lorsque l’on s’engage avec passion dans l’univers du Cigare, chacun est susceptible d’omettre certains aspects essentiels afin de pleinement respecter cet art qu’est l’allumage. Le cigare premium est un produit précieux dont la production méticuleuse, demande beaucoup de temps. La manufacture de cette merveille s’étend, dans beaucoup de cas, sur des années. Par ailleurs, on estime qu’une cinquantaine de paires de mains sont impliquées de la plantation de la graine jusqu’à l’expédition finale chez votre spécialiste local. Pour un expert, rien de plus déconcertant que d’observer un fumeur qui insère le pied de son cigare directement dans la flamme d’un briquet torche bleue de 1500 degrés. Effectivement, la chaleur extrême carbonisera immédiatement le tabac, ce qui donnera une fumée âpre et chaude, atténuant instantanément le potentiel de ses saveurs. Afin d’allumer un cigare correctement, il faut: une pointe de patience, un tant soit peu de pratique et  par-dessus tout, s’offrir le temps, de prendre le temps. Tout vrai amateur devrait aspirer à respecter ce rituel qu’est l’allumage. Nous avons établi pour vous, une liste de sept étapes qui vous permettront de savourer pleinement les arômes de vos précieux Cigares.

Les 7 étapes incontournables

  1. Le Cigare ne doit jamais toucher la Flamme
  2. Tenir le cigare à un angle de 45° au-dessus de la flamme, suffisamment loin pour permettre à la flamme de “caresser” le cigare sans pour autant toucher le pied
  3. Faire tourner le cigare de façon à allumer le pied tout autour
  4. Souffler sur le pied du cigare pour déterminer la progression – le cigare sera allumé lorsque le pied entier scintillera de zones rouge-noires, signe qu’il faut poursuivre le grillage
  5. Expirer doucement à travers le cigare pour éliminer toute impureté potentielle provenant la source d’allumage – c’est ce qu’on appelle communément la “purge”
  6. Commencer naturellement à tirer des bouffées, en faisant tourner le cigare de temps en temps pour réguler la brûlure et éviter d’éventuels trous.
  7. S’asseoir et prendre le temps de profiter de l’expérience du Cigare dans sa totalité

Bien qu’un briquet à flamme torche puisse être utilisé pour allumer correctement un cigare de la manière décrite ci-dessus, certains aficionados préféreront la voix traditionnelle et feront uniquement usage d’une flamme jaune à basse température (Flamme d’allumette). L’essentiel est de choisir la méthode la plus adaptée au contexte. En effet, Lorsque l’on décide de savourer un cigare en terrasse, si vent il y’a, difficile sera-t-il de procéder à un allumage à flamme douce. De nombreuses options sont disponibles et peuvent être classées en quatre grandes catégories : les briquets à flamme, les allumettes, les briquets à butane jetables et les briquets à butane rechargeables.

Allumage traditionnel au moyen des “Chutes” du bois de Cèdre

Et oui, vous l’avez bien compris, pour ce faire, on utilise une chute ou une lamelle de bois que l’on enflamme à une extrémité afin de l’utiliser pour délivrer sa flamme à notre Cigare. Pendant des siècles, c’est ainsi que l’on allumait les bougies, les lampes, les fours, les cuisinières, les cigares et les pipes à fumer.  À l’époque, on conservait ces petites chutes, dans un récipient placé au-dessus de la cheminée, ce qui permettait un accès facile et un allumage immédiat. Traditionnellement, on allumait le charbon ou le bois dans un feu de cheminée moyennant un percuteur. Cet outil  ressemblait à une paire de ciseaux, dont une lame était constituée avec du silex et l’autre d’acier.

L’amateur déterminé qui fera usage de cette technique pour allumer son puros trouvera son bonheur dans les nombreuses boîtes de cigares qui contiennent une fine feuille de cèdre espagnol en leur intérieur – un type d’acajou qui brûle avec un minimum d’impuretés. Cette feuille peut être coupée en bandes étroites avec un cutter, ce qui produit une poignée de chutes. En outre, certains cigares de qualité supérieure – par exemple les Chateau Fuente Pyramids de Arturo Fuente – qui sont enveloppés dans des manchons en cèdre, pourront être déroulés puis coupés en tranches.

L’idéologie qui sous-tend l’utilisation des chutes de cèdre dans le processus d’allumage serait de conserver l’essence naturelle du cigare. En effet, ces petits bijoux maturent de façon optimale lorsqu’ils sont contenus dans un boitier composé de cèdre espagnol. Les arômes du bois, au fil du temps, pénètrent les arômes du Cigare, c’est pourquoi il serait logique d’allumer le tabac à partir du même matériel. Toutefois, cette méthode est quelque peu contraignante considérant qu’elle nécessite l’usage d’une autre source d’allumage.

Allumettes

En 1805 Jean Chancel inventa l’allumette auto-allumante. Sa tête était composée d’un mélange de soufre, de chlorate de potassium, de sucre et de caoutchouc. On l’enflammait en trempant sa pointe dans une bouteille en amiante remplie d’acide sulfurique. Les allumettes de Chancel étaient chères et intrinsèquement dangereuses, ce qui empêchait leur acceptation à grande échelle. Au cours des décennies suivantes, divers individus aportèrent des améliorations à cette merveilleuse invention. Pourtant, ce n’est pas avant 1844 que l’usage de cet outil s’est démocratisé. Le Suédois Gustaf Erik Pasch inventa l “allumette de sécurité” qui sépare les ingrédients réactifs entre la tête de l’allumette et une surface de frappe imprégnée de phosphore rouge. Au départ, ces allumettes étaient fabriquées avec une extrémité en chlorate de potassium et l’autre en phosphore rouge, ce qui nécessitait de casser l’allumette en deux et de frotter ensuite une extrémité contre l’autre. À la fin des années 1890, l’Américain Joshua Pusey fit breveter la boîte d’allumettes, qu’il a ensuite vendue à la Diamond Match Company.

Une allumette produit une grande flamme douce,  avec l’avantage supplémentaire d’être trouvée dans la plupart des bars, dépanneurs, stations d’essence, épiceries, restaurants et bureaux de tabac partout. Le meilleur choix serait une allumette en bois, car les produits chimiques résiduels d’une allumette en papier peuvent altérer le goût initial du cigare. De plus, il faut laisser la tête de l’allumette se consumer complètement avant d’amener la flamme au pied du cigare. Lorsqu’on allume une vitole avec un gros calibre de bague, deux allumettes maintenues étroitement ensemble pourront être utilisées pour créer une large double flamme. Alors que de nombreuses entreprises fabriquent de longues allumettes spécialement conçues pour le fumeur de cigares, Davidoff propose de robustes allumettes de 7 cm, fabriquées à partir de bois non aromatique, permettant une combustion propre et sans ordre.

Briquets jetables au butane

Contrairement à la croyance populaire, le fameux Bic n’était pas le premier briquet à butane jetable mis sur le marché. Cet honneur revient à S.T. Dupont de Paris, qui introduisit le briquet Cricket, bon marché en 1972. C’est seulement un an plus tard que Bic démarra la commercialisation de son briquet à butane jetable, qui pouvait fournir trois mille flammes avant que le réservoir ne se vide. Un briquet Bic produit une belle flamme douce et fonctionne très bien pour griller et allumer des cigares dont la bague est de calibre 50 ou moins. Le principal inconvénient de l’utilisation d’un briquet Bic est que la flamme n’est pas réglable et que sa taille diminue au fur et à mesure que le combustible s’épuise.

 

Briquets rechargeables au Butane

L’avantage de ce type de gadget, c’est de permettre un allumage en toute situation, même sur une terrasse en cas de vent fort. Les options au sein de cette catégorie sont pratiquement infinies, allant d’unités peu coûteuses jusqu’aux précieux briquets que l’on pourrait classer à hauteur de bijoux. Un briquet Zippo standard n’est pas recommandé, car il utilise du gaz au lieu de butane.

Le Xikar Forte délivre une flamme jaune résistante au vent qui peut être utilisée à des altitudes allant jusqu’à 12 000 pieds, sans s’éteindre. En plus d’une grande roue de réglage de la flamme à sa base, le Forte possède un poinçon à cigare de sept millimètres intégré. Ce briquet a  a été sacré accessoire cigare de l’année 2016 par le Cigar Journal. La marque Colibri offre tout un panel de possibilités à prix variés. Le briquet Colibri Apex Argent Métallique est un briquet à double flamme douce, bien conçu. Une fois allumé, l’apex produit deux flammes, l’une à un angle de 45 degrés et l’autre à un angle de 90 degrés. Les deux se fusionnent pour créer une flamme grasse qui est assez grande pour allumer facilement des cigares à grosses bagues.

Les marques de prestige Davidoff et S.T.Dupont produisent des briquets au butane rechargeables haut de gamme. Les briquets Prestiges de Davidoff varient dans leur gammes de prix.  Ils sont proposés dans un certain nombre de finitions opulentes – argent, or, palladium et laque chinoise. Fabriqués par S.T. Dupont et utilisant le butane Dupont Yellow Can, les briquets Prestige de Davidoff sont coupés dans un bloc de laiton massif et sont dotés d’un système à double brûleur, produisant une flamme double et douce idéale pour allumer un cigare. Le dernier bijou en date de la marque est le briquet édition spéciale Winston Churchill.

S.T. Dupont produit le plus large éventail d’options sous sa marque. Les prix s’étalent de la gamme Slim (170 chf) à  la gamme Prestige – en or massif 18 carats. Le modèle le plus populaire de la marque est très certainement Ligne 2 (et plus, selon la finition).

Le mot de la fin

Certains pensent qu’un véritable connaisseur allumera uniquement son puros à l’aide d’une flamme douce. Après tout, ce qui compte réellement à travers l’acte de l’allumage, c’est de respecter les efforts soumis à la production de ce produit exceptionnel. Il s’agit donc, impérativement, de dédier le temps nécessaire à sa juste appréciation. Bien sûr, le rythme de vie effréné dans lequel nous nous efforçons de vivre, ne permet pas toujours les moments opportuns pour ces méthodes d’allumage traditionnelles. Par un après-midi venteux, une flamme douce se montrera difficile à dompter, l’exercice en devenant presque insoutenable. Les cigares et leur production s’inscrivent dans une tradition et un savoir-faire de longue haleine. C’est pour cela qu’il existe une étiquette appropriée pour pouvoir savourer pleinement vos précieuses vitoles.

 

Source: cigardojo

 

PROMO ÉPUISÉ